Anne

La petite maison dans la prairie canadienne avec « Anne » sur CBC et Netflix.

Marilla et Matthew Cuthbert attendent un garçon qui doit arriver de l’orphelinat afin de les aider aux travaux de la ferme. Seulement, c’est une petite fille, Anne, qui les attends sur le quai de la gare. Cette dernière va tout faire pour gagner l’affection de cette famille d’accueil.

Anne est l’adaptation du roman « Anne… la maison aux pignons verts » de Lucy Maud Montgomery. J’aimerai dire du bien de cette série… C’est bien interprété, bien réalisé, avec une héroïne forte, cultivée, féministe du haut de ses 10 ans, qui n’hésite pas à tenir tête aux adultes. Mais je ne peux pas… Bien que intéressant, le personnage de Anne est antipathique au possible. Très vite, on en peux plus de ses diarrhées verbales et de ses réactions démesurées. On aimerait la trouver attachante, ne serait-ce que pour les épreuves par lesquelles elle est passée, mais au final, on a juste envie qu’elle se taise. Le fait que le pilote dure 1h30 n’aide pas.