La bouse

La lose dans « la bouse » sur OCS.

Eric, Nono et François, trois frères, héritent d’une des plus belles fermes du Morvan. Seulement ils se révèlent les pires fermiers de toute l’histoire de l’agriculture. Pour ne pas finir sur la paille ils décident d’user de tous les moyens légaux et illégaux pour augmenter la production et ainsi surpasser leur voisine, Pauline Leroy, jeune ingénieure agronome spécialisée dans l’agriculture biologique.

Déjà, on a droit à un générique par GiedRé, ce qui fait toujours plaisir. Mais ça s’arrête à peu près là. Les gags sont lourds, téléphonés et déjà-vu. Les rebondissements sont prévisibles au possible. Le jeu des acteurs est plat au possible et empêche toute immersion. Seul François Pain-Douzenel dans le rôle de Nono, un gros balourd un peu bêta s’en sort bien. C’est dommage car OCS nous avait habitué à bien mieux en fiction française et traiter de la malbouffe et des problèmes du monde agricole en mettant en scène une bande d’incapables était un bon angle d’attaque.