Love, lies and records

Chantage et administration dans « Love, lies and records » sur la BBC.

Kate Dickinson travaille au service des registres dans une mairie. Après une récente promotion, elle deviens chef de service, mais ça n’est pas au goût de tout le monde. Les choses se compliquent encore lorsqu’une collègue rivale découvre un secret de son passé et menace de tout révéler.

On a droit ici à une série parfaitement calibrée pour la ménagère. Le mariage blanc pour les papiers, le collègue qui décide de devenir travestis, l’ami qui épouse une cancéreuse enceinte qui décède avant la nuit de noce, tout est mis en place pour aborder des sujets choc, mais pas trop. On a droit à une bonne dose de pathos et de bons sentiments, le tout saupoudré de jalousie et d’une minuscule pointe de sexe. Bref, c’est vide, sans vie et chiant.