Making history

Wibbly wobbly timey wimey stuff dans « Making history » sur la Fox.

Dan Chambers est professeur en informatiques dans une petite université du Massachusetts. A son époque, c’est un raté, alors que en 1775, il est quelqu’un, surtout grâce à ses références du futur. Seulement, à force de voyager dans le temps pour séduire la fille de Paul Revere, notre présent va se retrouver altéré. On mange du fish’n’chips, on boit du thé, bref la Révolution Américaine n’a pas eu lieu. Pour que tout rentre en ordre, Dan demande de l’aide à son collègue historien, Chris Parish.

Encore une série de voyage dans le temps, mais qui cette fois fait la part belle un l’humour sans prise de tête et repose surtout sur les références issues de la pop culture. Entre rythme survolté et blagues de geek, on a pas le temps de s’ennuyer et le cliffhanger de fin d’épisode nous promet pas mal de voyages temporels à venir. Bref, un bon divertissement sans autre ambitions que de nous faire rire.