The defenders

Enfin tous réunis dans « The defenders » sur Netflix.

Daredevil a remisé son masque, Luke Cage sort de prison mais reste le héros de Harlem, Iron Fist continue de combattre la main et Jessica Jones picole.

Je suis assez partagé après avoir vu le premier épisode de la fusion du Marvel Univers Netflix. On a plaisir (ou pas selon les cas) à retrouver nos héros, les ambiances de chacune des séries étant bien respecté et Sigourney Weaver fait une méchante inédite très prometteuse. Mais c’est justement le respect de ces différents univers qui pèche. Ils sont trop marqués et du coup, ça manque d’unité, de cohérence. Sachant que nos héros ne se croisent pas au cours de l’épisode (alors que je m’attendais à voir la scène de l’ascenseur avec laquelle Netflix nous avaient teasé), on a l’impression que le pilote a été réalisé par 4 personnes différentes. A chaque personnage son ambiance colorée, ses tics de mise en scène et réalisation, et au final c’est décousu et inégal. 4 séries en une et non pas une seule série quoi. A voir comment ça va donner quand ils vont enfin se croiser et combattre la main de concert.