The sinner

Psychopathe qui s’ignore dans « The sinner » sur USA Network.

C’est l’été, il fait beau, Cora Tannetti s’amuse sur la plage en famille, quand soudain, sans raison aucune, elle va poignarder à sept reprises un jeune vacancier. Harry Ambrose, le détective chargé de l’enquête, va chercher à comprendre ce qui a pu déclencher ce meurtre impulsif.

Basée sur un roman de l’allemand Petra Hammesfahr, la série nous plonge efficacement dans l’esprit de cette bonne mère de famille qui va sans raison péter un plomb. On sent que quelque chose cloche, mais comme l’enquêteur, on arrive pas à mettre le doigt sur ce que c’est. On alterne flash back dans l’esprit de Cora, moments plus pesants et dramatiques de l’affaire à proprement parler et un motif intriguant qui se répète dans l’esprit de notre tueuse. Les acteurs sont plutôt bons, la mise en scène lente et pesante colle bien à l’histoire, le petit twist de fin d’épisode nous donne envie d’en savoir plus, mais il manque un petit je ne sais quoi qui m’empêche d’adhérer totalement à l’histoire. A voir selon comment le voyage dans le subconscient de Cora va être développé.